Les bienfaits du thé

C’est sous les Han (206 av JC à 220 ap JC) que les chinois découvrirent l’usage pharmacologique du thé, réputé pour soulager la fatigue, délecter l’âme, fortifier la volonté et la vue. De nombreuses études* tendent aujourd’hui à prouver les innombrables bienfaits de la plus vieille boisson du monde.

Par exemple, on constate que les buveurs de thé, de plus de deux tasses par jour, auraient une tension moins élevée, des os plus solides que les non buveurs de thé.

blueLa clef des vertus attribuées au thé est son action antioxydante (anti-âge) liée à sa richesse en polyphénols, surtout pour le thé vert, qui aiderait à lutter contre les effets du vieillissement. Il est aussi riche en vitamines A, B, C, E et P et minéraux (potassium, fluor par exemple), il est tonifiant et renforcerait l’organisme.

Le thé aurait également des effets diurétiques et anti cholestérol (particulièrement le Pu Erh), aiderait à renforcer la digestion, le cœur et le système nerveux, à stimuler les défenses de l’organisme, à lutter contre l’arthrite  et l’hypertension artérielle, à prévenir la formation de calculs rénaux …

Bon à savoir : luttez contre les petits coups de blues grâce à la L-théanine contenue dans le thé, qui favorise la sécrétion de sérotonine hormone du plaisir et de la dopamine substance dynamisante.

Les grands consommateurs de thé bénéficieraient également de son action préventive sur le développement de l’athérosclérose grâce à ses effets anti thrombotiques qui empêcheraient la formation ou le développement de caillots sanguins. Toutes ces vertus sont renforcées dans les thés verts car il sont non fermentés et leurs substances ainsi mieux préservées.

En Asie, le thé est utilisé depuis des siècles comme produit de beauté pour ses propriétés antioxydantes, purifiantes, apaisantes et décongestionnantes (il améliorerait la régénération de la peau).

Enfin, sachez que vous pouvez diminuer les effets d’une soirée trop arrosée ou d’un repas trop riche grâce au LAPSANG SOUCHONG ou au PU ERH !

 

* Les études effectuées sur le thé le sont dans un cadre non thérapeutique, de régime alimentaire préventif